Les 7 POINTS pour faire un ENVOI massif D’EMAILS de démarchage EFFICACES

Vous avez déjà passé 1/2 Journée sur votre email de démarchage sans savoir si il était efficace ? Pire, vous avez envoyé cet email MAIS sans résultats ?

Si vous voulez transformer vos emails de démarchage en concerts alors vous êtes au bon endroit !


POURQUOI ENVOYER UN MAIL DE DÉMARCHAGE ?

  • Pour savoir qui a de l’intérêt pour votre projet
  • Pour faire passer un message clair aux organisateurs
  • Pour être sur que l’email est le bon
  • Pour provoquer un échange !
  • Pour savoir qui a ouvert ou cliqué sur votre mail !

Dans les plateformes d’envois d’emails (Sendinblue par exemple) il y a généralement les 3 catégories qui nous interessent :

  • Les mails envoyés (félicitations les adresses sont exactes)
  • Les mails ouverts (félicitations votre objet de mail est efficace)
  • Les mails cliqués (LE GRAAL votre prospect a cliqué donc il est potentiellement interessé !!!! )

   

POURQUOI VOTRE MAIL N’EST PAS EFFICACE ?

Vous êtes programmateur, vous recevez 200 mails tous les jours de l’année avec des propositions plus ou moins pertinentes.

A votre avis est ce que votre temps est précieux ?

Imaginez que vous tombiez sur un mail avec beaucoup d’options, des textes qui se ressemblent, des images et des boutons partout. Vous ne savez pas où vous êtes censé cliquer. Le temps d’attention estimé tourne autour de 10 secondes !

Si vous êtes un programmateur particulièrement déterminé à en savoir plus, vous allez passé peut-être une trentaine de secondes à vous balader, à la recherche d’un lien a cliquer.

Mais dans 95% des cas, le choix est automatique : vous fermez le mail. Dans votre plateforme d’emailing vous serez inscrit en « ouvert » mais pas « cliqué » (souvenez vous c’est LE GRAAL 🙂 ).

Vous avez 10 SECONDES POUR CONVAINCRE !

LES 7 POINTS POUR FAIRE UN MAIL DE DÉMARCHAGE QUI FONCTIONNE

1/ L’OBJET

L’objet est le premier vrai contact avec le programmateur, c’est souvent la dernière chose que les musiciens travaillent dans les mails. Vous devez passer du temps à trouver le bon objet et vous devez monitorer les résultats.


A. Allez à l’essentiel !

L’objet dévoile en 1s la nature de votre message. Il doit susciter l’intérêt et faire apparaitre immédiatement LE sujet qui intéresse votre destinataire.


B. Court, concis & élégant !

Économisez les mots ( 7 mots MAX). Un objet trop long ne passera pas sur certains clients mails et votre destinataire ne le verra pas en entier.
Ne pas utiliser de caractères spéciaux dans le mail pour éviter de passer en spam.

2/ LA HIÉRARCHIE VISUELLE

Source image Marketing MANIA

Les éléments importants en avant !

Vous devez communiquer clairement et mettre en avant les éléments les plus importants à travers des signaux visuels : couleur, contraste, taille, etc…

FAITES DU TEASING !

Rien de sert de mettre toutes vos photos de concerts, toutes vos vidéos, tout ce qui compte c’est de susciter l’intérêt et de provoquer la discussion.

Mettez LA photo qui vend du rêve, et LA vidéo avec le plus de vues !

Vous pouvez aussi ajouter les phrases des dernières chroniques par exemple.

L’objectif est que le programmateur se dise : « mais comment j’ai pu passer à coté de ce projet ! »

3/ LE CONTRASTE et LES COULEURS

Les mails d’aujourd’hui sont en majorité consultés sur smartphones (écran petit, couleurs flatteuses) donc soyez malins et contrastez vos mails avec un choix de couleur maitrisé.

  • Jaune : Synonyme de gaieté, de créativité et d’optimisme. Il donne une impression de chaleur et de lumière.
  • Orange : Évoque l’énergie et l’action. Il apporte une touche de dynamisme.
  • Rouge : Symbole d’amour, de sensualité et de passion. Il est aussi associé au danger, au sang. À utiliser avec un dosage bien contrôlé.
  • Violet : Associé à la délicatesse, à l’imaginaire et à la spiritualité. Il évoque aussi la prospérité et la solitude  
  • Vert : Invite au calme et à la détente. Symbole de croissance, de la nature et de chance. La couleur de l’espérance.
  • Bleu : Exprime la confiance, la fraîcheur et la fidélité. La couleur la plus aimée, il évoque le ciel, les voyages et le rêve.

Source : http://evolutiongraphique.com/

4/ LA ZONE DE REPOS

Dans un mail ou dans un graphisme, les zones de blanc sont appelées « zones de repos » parce qu’elles permettent à l’œil de se reposer, afin qu’il puisse recevoir l’information tout en étant dans un état favorable pour poursuivre la lecture.

Il est important de conserver une zone de dégagement sans image et sans texte autour des logos ou des signatures graphiques pour que celle-ci soit toujours mise en valeur et facilement repérable.


5/ LE FLOU POUR Y VOIR CLAIR

Utilisez un calque de flou pour savoir si vous avez réussi.

  • Faites un PRINTSCEEN de votre mail
  • Ouvrez votre logiciel favori de graphisme (photoshop, gimp ou autres)
  • Appliquez un flou sur toute l’image

Vous allez voir les éléments qui sont mis en avant en quelques secondes !

6/ L’APPEL A L’ACTION

L’appel à l’action, ou CALL TO ACTION (CTA) en anglais, est un terme qui désigne l’action que vous souhaitez que le lecteur fasse sur un email ou sur une page web. L’appel à l’action peut être un bouton, un vidéo, télécharger quelque chose, bref, vous avez compris le concept.

Si cet appel à l’action est bien mené alors votre prospect passera de la catégorie « MAILS OUVERTS » à la catégorie « MAILS CLIQUÉS« .

Cet appel à l’action ne sert pas qu’à ça. Vous allez pouvoir « tracker » ou « pixeliser » cette audience et ensuite pouvoir la re-cibler pour des pubs (retargeting) ou par des mails ciblés (Automation email).

C’est une étape fondamentale.

Vous allez ainsi arrêter d’envoyer des mails inutiles à des lieux de concerts qui ne sont pas intéressés par votre projet.

C’est ce que nous voyons dans la formation Musictips Booking 🙂

INTÉRESSANT NON ?

Comment mettre en place un appel à l’action qui fonctionne ?

A. Restez FOCUS !

Ne mettez QU’UN APPEL A L’ACTION par mail (et testez sur plusieurs mails de démarchage lequel fait le plus de clics)


B. Mais soyez persuasif

Mettez le bouton ou le lien plusieurs fois si votre mail est long. par exemple un au début et un a la fin.

B. Qu’il soit visible mais pas vulgaire

Respectez les codes couleurs de votre groupe (inutile de mettre un lien en rouge agressif pour susciter l’intérêt).

Voici de quoi vous éclairer sur les couleurs par sexe:

7/ MONITORING FOREVER 🙂

Faire les choses c’est bien, les faire en conscience c’est mieux !

Alors : MONITOREZ vos actions !!!!

Vous avez des outils en 2018 qui permettent de savoir qui a cliqué et l’endroit où il a cliqué donc soyez malins gardez ce qui fonctionne et abandonner les mauvaises stratégies 🙂

COMMENT JE FAIS CA ?

Pour commencer à faire les mails de démarchages comme nous l’avons evoqué, vous devez avoir une plateforme de emailing.

J’ai essayé et utilisé Mailchimp et Mailjet pendant plusieurs années mais j’ai changé pour retrouver les avantages des deux en une seule plateforme : SENDINBLUE

Je vous recommande chaudement SENDINBLUE pour les qualités suivantes :

  • L’offre gratuite (SANS LIMITATION DANS LE TEMPS) offre toutes les possibilités de l’offre payante (sauf le nombre de mail/J évidemment).
  • L’interface est en FRANCAIS (contrairement à mailchimp)
  • Par rapport à Mailchimp vous n’êtes pas limité en nombre d’adresses emails stockées.
  • Par rapport à Mailjet l’automation marketing est très aboutie (le fait de pouvoir programmer des envois selon les comportements dans les mails précédents).

J’espère que cet article vous aura éclairé sur comment réussir un mail de démarchage qui fonctionne !

Bon Booking à tous 🙂

Nicolas