ORB, le compositeur 3.0, un nouvel outil pour les musiciens !

Aujourd’hui un article sur un nouveau logiciel sorti le 3 avril dernier qui m’intrigue énormément, Orb Composer ! Cet outil original permettrait aux amateurs ou aux professionnels de composer des musiques en tout genres. Si créer une musique à partir de zéro est trop fastidieux pour vous, cet outil serait sans doute la solution !

Orb Composer, qu’est ce que c’est ?

Orb composer est développé par la startup Toulousaine Hexachords depuis plus de cinq ans. C’est apparemment le premier logiciel de musique à utiliser une intelligence artificielle pour assister le compositeur dans les diverses étapes de son processus créatif. Mais comme le souligne le fondateur d’Hexachords, Richard Portelli, Orb Composer n’est pas conçu pour le remplacer ! Une action humaine est toujours indispensable et de solides notions musicales sont nécessaires pour utiliser le logiciel à son plein potentiel.

C’est donc un outil qui pourrait permettre aux compositeurs de musique à l’image (vidéos, publicités, films…) de gagner énormément de temps.

«Pour trouver une harmonie de base, un compositeur met en moyenne une semaine. Avec Hexachords, il pourra synthétiser cette mélodie de départ en un clic et ensuite la retravailler à son goût en y apportant sa propre empreinte» assure Richard Portelli dans une interview pour le journal LaDepeche.fr.

 

Plusieurs exemples de compositions réalisés avec Orb Composer sont disponibles ici!

Comment ça marche ?

Première étape pour utiliser Orb Composer, le synchroniser avec un DAW et charger les VSTi de son choix. J’ai choisi Reaper pendant mon test, mais il est tout à fait possible d’utiliser Live, Pro Tools...

Orb Composer est detecté par le DAW comme un instrument Midi. Des templates sont disponibles au téléchargement sur le site d’Orb Composer. Ce mapping est une étape un peu fastidieuse, surtout si l’utilisateur souhaite avoir à sa disposition un ensemble d’instrument conséquent, mais à ne faire qu’une seule fois. Il suffit de sauvegarder le projet de la DAW pour le réutiliser.

Capture d’écran des pistes Midi sous Reaper.

Le logiciel offre un compromis entre un contrôle de paramètres généraux (courbes d’intensité, momentum …) et des paramètres plus théoriques (rythmique, polyphonie, nuances …). Il fonctionne avec des blocs. Pour mettre en place la structure de sa composition, il suffit donc de glisser – déposer différentes briques (intro, thème, transition ou fin) dans l’espace de travail et de les agencer à sa guise.

Il est tout à fait possible d’importer ses propres mélodies. Orb est toutefois capable d’en créer de toute pièce! Diverses structures mélodiques sont ainsi disponibles (ligne mélodique simple, questions/réponses…).

Il est ensuite possible de choisir les progressions d’accords et l’évolution de sa mélodie (intensité et momentum). Tout ces paramètres sont d’ailleurs modifiables en temps réels, ce qui pourrait intéresser le monde du jeux vidéo ! Cela permettrait de créer de la musique évoluant en fonction des mouvements des joueurs par exemple.

Options de contrôle de la section.

Le compositeur peut ensuite choisir ses différents instruments. Une fois satisfait de sa pré-composition, il peut exporter son travail sous forme de fichiers Midi. Ceux-ci sont ensuite modifiables dans la DAW pour réaliser le rendu final. Il n’est toutefois pas encore possible d’exporter le projet sous forme de partitions. Une mise à jour proposant cette fonctionnalité sera apparemment faite dans les prochains mois.

Capture d’écran d’Orb Composer.

Quel prix?

Orb composer est disponible sous deux versions différentes. Une version ‘Artist’ pour 349 € (qui ne permet d’utiliser qu’une métrique en 4/4 et des accords majeurs ou mineurs) et une version ‘Pro’ pour 649 € (qui débloque toutes les métriques, tout les types d’accords et d’utiliser l’IA en mode orchestre).

Il est également possible de télécharger une demo du logiciel sur leur site.

En espérant que cela vous aura donné envie de vous y plonger 🙂

 

Raphaël Pagé (Étudiant en stage chez Musictips)

    Derniers commentaires


Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Tous les champs sont requis